Émilie Lemay
Mentore: Lou-Anne Bourdeau
Lieu d'accueil: Winnipeg, MB
Patrie

En raison de la pandémie, la résidence prévue dans le Yukon s’est transformée en résidence virtuelle de création dans mon studio et en ligne. Le projet s’inscrit dans une démarche qui explore paysages et sentiment d’appartenance aux territoires culturels ainsi qu’aux lieux qui nous habitent.

Biographie

Artiste peintre canadienne, Émilie Lemay a grandi sur les rives du Lac-Brome près du pittoresque village de Knowlton dans les Cantons-de-l’Est au Québec. Après avoir étudié à l’université Concordia, elle reçoit un Baccalauréat en Beaux Arts avec Distinctions de l’Université du Manitoba.

Inspirée par son enfance au grand air, elle crée des paysages atmosphériques qui illuminent les éléments naturels entre ciel et terre à l’aquarelle, à l’acrylique et à la peinture à l’huile. Ses oeuvres font partie de collections privées et publiques à travers le Canada. Elle est membre de La Maison des Artistes Visuels Francophones, de Mentoring Artists for Women’s Art et de la société d’Appréciation des Nuages.

« Dans un premier temps, le projet a permis de développer de nouvelles toiles pour ma série "Paysage Saint-Bonifascinant". »
Émilie Lemay

Son travail de commissaire d’exposition et de médiatrice culturelle est le reflet de son implication dans la communauté artistique francophone. Cet engagement exprime bien son amour des prairies, où elle vit et trouve l’inspiration en peignant les ciels extraordinaires du Manitoba depuis 2002.

Dans un premier temps, le projet a permis de développer de nouvelles toiles pour ma série “Paysage Saint-Bonifascinant”. Des perspectives à vol d’oiseau du quartier Saint-Boniface vers l’est au soleil levant et une représentation gestuelle hautement colorée des ombrages et de la luminosité du ciel me permettent de transformer le territoire urbain en paysage grandiose qui s’étend à perte de vue. J’y exprime mon attachement à cet espace minoritaire franco-manitobain dans lequel s’épanouit ma vie et mon identité culturelle.

Dans un second temps, faute d’avoir pu visiter le village natal de mon défunt grand-père biologique en Italie en 2020, j’ai travaillé sur des oeuvres qui explorent les paysages, les histoires et les documents photographiques qui me permettent d’aller à la rencontre de sa culture. Je développe mes connaissances des traditions, du mode de vie, des valeurs, des croyances et des rites religieux transmis de génération en génération dans la communauté d’origine de mon héritage génétique.

Patrie

recevez notre info-lettre

Financé par:

Réseaux sociaux:

Tous droits réservés © 2021 Réseau N.O.